Informations


Liste des traditions vivantes

Le Carnaval de Bâle, le graphisme suisse, le hornuss et la Fête des Vignerons ont un point commun, celui de figurer sur la «Liste des traditions vivantes en Suisse».

Ces traditions, comme toutes celles qui sont répertoriées sur la liste, présentent les caractéristiques suivantes :

  • Elles sont pratiquées ici et maintenant en Suisse.
  • Elles sont constitutives de notre identité et de notre diversité culturelle.
  • Elles évoluent et se réinventent continuellement.

Les traditions vivantes forment ce qu'on appelle le patrimoine culturel immatériel. Elles établissent des ponts entre les générations et favorisent les échanges. Pour prendre un exemple, le Zibelimärit, le traditionnel marché aux oignons de Berne, est un rendez-vous festif qui réunit chaque année jeunes et anciens, citadins et villageois, Suisses de souche et immigrés.

Contexte
Les traditions vivantes représentent notre patrimoine culturel immatériel. Pour bien souligner l'importance qu'elle attache à ses traditions vivantes, la Suisse a adhéré à la Convention de l'UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (16 octobre 2008). Elle s'est engagée du même coup à dresser et tenir à jour un inventaire national du patrimoine culturel immatériel.

Objectifs
La « Liste des traditions vivantes en Suisse » est représentative du patrimoine culturel immatériel de toutes les régions de Suisse. Elle contribue à

  • sensibiliser le public à l'importance de la pratique et de la perpétuation des traditions vivantes;
  • favoriser la reconnaissance des détenteurs de traditions vivantes;
  • créer les bases favorables au développement de nouvelles initiatives et de partenariats propres à favoriser la pratique des traditions vivantes.


En complément à la «Liste des traditions vivantes en Suisse» il existe l'Inventaire du patrimoine culinaire suisse, qui répertorie les connaissances sur 400 produits alimentaires traditionnels:

Procédure
La Confédération et les cantons se sont partagé les tâches d'inventaire. Responsables du contenu de la liste, les cantons ont identifié les traditions sur leur territoire et en ont dressé l'inventaire. La Confédération a pour sa part assuré les tâches de coordination. La première étape de sélection s'est déroulée en 2011 et 2012 de la manière suivante :

  1. Dans un premier temps, chaque canton a rassemblé des propositions de traditions jugées dignes de figurer sur la liste des traditions vivantes ([renvoi: proposition des cantons]).
  2. Un comité composé des délégués cantonaux aux affaires culturelles, de représentants de la Confédération et d'experts a ensuite retenu parmi ces propositions celles appelées à figurer sur la liste des traditions vivantes. Cette sélection a été soumise à l'approbation des cantons.
  3. La Confédération a publié la «Liste traditions vivantes en Suisse» à l'automne 2012 sur le site www.traditions-vivantes.ch. La liste se présente sous la forme de textes, de photographies et de vidéos ; elle sera régulièrement actualisée.
Sélection définitive pour la liste des traditions vivantes en Suisse

Dernière modification: 07.09.2012
Dimension: 149 kb
Typ: PDF