Tessin


Il n'existe pas au niveau cantonal d'instances ou de mesures destinées directement et uniquement à mettre en valeur et à promouvoir le patrimoine culturel immatériel. A Bellinzone, le « Centro di dialettologia e di etnografia » (CDE) documente, étudie et met en valeur les réalités linguistiques et ethnographiques de la Suisse italienne. Il propose, en collaboration avec les médias, des émissions destinées à un large public, il promeut des expositions, des rencontres et des cycles de conférences consacrés aux réalités locales. Il coordonne également l'activité des dix musées ethnographiques reconnus par le canton, en leur offrant une assistance scientifique et technique.

Archives

Pour ce qui est des archives, l'institut de référence est l'Archivio di Stato qui comprend, entre autres services culturels, le « Repertorio toponomastico ticinese » (RTT), chargé de réunir, sauvegarder et mettre en valeur les noms de lieux. Les toponymes sont inventoriés sur la base de sources bibliographiques, documentaires et cartographiques et par le biais d'interviews avec des informateurs du lieu.

Sur le plan local, on citera également l'« Archivio Audiovisivo di Capriasca e Val Colla » (ACVC), qui s'occupe de valoriser le patrimoine culturel immatériel en recueillant de manière quasi systématique le patrimoine photographique privé ainsi que des témoignages oraux, à caractère essentiellement historico-ethnographique, concernant la région. L' « Archivio della Memoria di Arogno » (ADMA), créé à l'initiative de la commune d'Arogno, se donne pour mission de sauvegarder les spécificités historiques, économiques et humaines du territoire considéré à travers la collecte de témoignages oraux, photographiques et de documents.

La sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine sonore suisse sont assurées par la « Fonoteca nazionale », établie à Lugano. Née en 1987 sous la forme d'une fondation de droit privé, cette institution catalogue les documents sonores, musicaux ou parlés, ayant un rapport avec l'histoire et la culture suisses; elle réalise également des enregistrements de musique classique, de rock, de jazz et de musique populaire, de livres audio, de récits et de pièces de théâtre, d'interviews, etc.

Artisanat, danse et théâtre

Pour ce qui est des activités de type artisanal, le « Gruppo di lavoro artigianato del Ticino » (GLATI), créé en 2000, vise à responsabiliser les diverses associations d'artisans à la gestion de leur secteur, en particulier en ce qui concerne la promotion et l'information, et ce conformément à la Loi cantonale sur l'artisanat du 18 mars 1986, et invite par ailleurs les membres à respecter la convention sur le label « artigianato del Ticino » du 2 décembre 1991. Le GLATI regroupe l'« Associazione Pro Verzasca », l'« Associazione del cotto ticinese », l'« Associazione artigiani di Vallemaggia » et l'« Associazione artigiani bleniesi ».

La « Federazione Cantonale del Costume Ticinese »  (FCCT), née en 1937, défend, étudie et conserve les costumes, les danses, la musique populaire, et tous les usages et traditions caractéristiques du canton du Tessin. Aujourd'hui, la FCCT compte dix-neuf associations parmi lesquelles le « Gruppo Canzoni e Costumi Ticinesi », l'« Associazione Costumi Vallemaggia », les « Canterini di Lugano », le « Gruppo Costumi Chironichesi », le « Gruppo Costumi della Pro Valle di Muggio », le « Gruppo Costumi Valcolla », etc.

Dans le domaine musical, le Tessin mène depuis quelques décennies une vaste et cohérente opération de sauvegarde du patrimoine traditionnel. En 1983 est né le groupe de musique populaire « Vox Blenii » qui recueille les chants de la musique de tradition orale des vallées supérieures  en se fondant sur l'expérience et la compétence de pratiquants plus âgés. Le style d'exécution de la « Vox Blenii » laisse place à l'improvisation, tout en restant profondément enraciné dans l'humus de la culture populaire tessinoise. Depuis 1988, la « Vox Blenii » organise dans le courant du mois d'octobre les trois jours de la musique populaire auxquels participent des musiciens en provenance essentiellement de l'Italie.

Parmi les autres associations engagées dans la recherche et la redécouverte du répertoire traditionnel on mentionnera par exemple le « Tre Tèr », qui réunit des musiciens provenant du Val Onsernone, des Centovalli et du Val Mesolcina. Dans le même registre, le duo locarnais « Vent negru »  propose depuis 1991 des chants et des musiques originaires essentiellement du Val Onsernone avec des incursions en terre lombarde, piémontaise, provençale, etc.

Le « Fondo Roberto Leydi », conservé au CDE de Bellinzone, présente un intérêt particulier; il s'agit d'une importante donation qui comprend une riche collection structurée de matériaux sur la musique et la culture populaire, fruit de nombreuses recherches effectuées sur le terrain par Roberto Leydi (1928-2003), et de ses rencontres avec des musiciens, artisans et informateurs, sans parler des apports  résultant de sa longue carrière de professeur d'université. Cinquante ans d'intense activité et de solides rapports personnels ont permis la constitution d'une remarquable collection d'instruments de musique, de disques, de bandes magnétiques, de partitions, de livres, de périodiques et de thèses de doctorat dans les domaines musicologique et ethnographique.

Les nombreuses chorales et groupes musicaux contribuent également de manière importante à l'offre musicale dans des registres différents. Diverses sections de Pro Ticino, par exemple, possèdent leur propre chorale dans le but de diffuser le chant choral en italien et en dialecte et de maintenir vivante la tradition du chant populaire tessinois et de langue italienne.

Toujours en ce qui concerne les arts du spectacle, on mentionnera les importants efforts déployés pour promouvoir le théâtre en dialecte: depuis 1999 le « Teatro Popolare della Svizzera italiana » (TEPSI) s'emploie à diffuser et sauvegarder le théâtre populaire et surtout la tradition du théâtre en dialecte. Il existe au Tessin de très nombreuses compagnies théâtrales amateurs, réunies sous l'égide de la « Federazione Filodrammatiche della Svizzera italiana » (FFSI), et qui font la part belle au théâtre dialectal.

Autres coutumes

Le canton du Tessin, par l'intermédiaire du « Centro di dialettologia e di etnografia », a présenté dix-sept traditions au groupe de pilotage coordonné par l'Office fédéral de la culture, parmi lesquelles dix coutumes entrant dans la catégorie des « coutumes sociales, manifestations rituelles et festives » et sept dans la catégorie de l'artisanat traditionnel. Pour ce qui est de la première catégorie, le Tessin a proposé au groupe de pilotage les processions historiques de Mendrisio, la procession de Gannariente dans le Val Bavona, la fête de la Saint-Provin à Agno, la fête de la Saint-Martin à Mendrisio, la « cagórda » de Lumino, le chant des Rois Mages en Capriasca, le carnaval de Bellinzone, les milices historiques du Val Blenio, la consécration du raisin de Mendrisio, la neuvaine de Noël à Morcote. Dans la catégorie de l'artisanat traditionnel: l'extraction et le travail du granit dans le district de Riviera, le travail et le tressage de la paille dans le Val Onsernone, le marchand de marrons chauds, le charpentier-maçon spécialisé dans la construction, la couverture et la réfection des toits, les ramoneurs de la Verzasca (et d'autres vallées proches de l'alto Verbano), les chaudronniers ambulants du Val Colla, les tuiliers-briquetiers du Malcantone.

D'autres coutumes ne figurent pas sur la liste des dix-sept candidatures comme par exemple: la consécration du Beato Manfredo à Riva S. Vitale, Bandir gennaio, le carneval de Brissago, la consécration de San Giuseppe à Ligornetto, la procession du mercredi saint à Coldrerio, la vente des œufs à Vaglio, la consécration de San Rocco à Gribbio, la consécration de San Maurizio à Osco, le palio de Mendrisio, la course des caisses à savon de Porza, le jeu des boules, la foire au bétail dans la Léventine, le marché aux moutons de Malvaglia.

Principales informations

Il n'existe pas au Tessin de sites spécifiques consacrés à l'inventaire des traditions vivantes. Le « Centro di dialettologia e di etnografia » à Bellinzone joue un rôle important dans la sauvegarde, la mise en valeur et la connaissance participative du Patrimoine culturel immatériel régional, bien que ce ne fût pas là sa mission à l'origine.

Nous conseillons également la consultation du site de l'Osservatorio culturale della Svizzera italiana, qui offre une vue d'ensemble des activités culturelles de la région. Les diverses bibliothèques, musées, théâtres, festivals et associations (allant de la recherche archéologique aux groupes folkloriques, des associations d'artisans aux chorales) y font l'objet de descriptions détaillées qui permettent de se faire une idée précise de leurs activités. Les dix musées ethnographiques reconnus par le canton renouvellent chaque saison leurs activités et leurs programmes. Des informations détaillées se trouvent sur les sites des différentes institutions. Certains détenteurs de traditions vivantes décrites dans les dossiers déposés à l'OFC disposent d'une adresse web.

Références